Publié par Laisser un commentaire

Lynx d’Europe

Après le panda roux et la panthère des neiges réalisés dans le cadre du projet avec Volcanic’Arts Agence – Galerie et le Parc Animalier d’Auvergne. Je vous présente une nouvelle espèce : les Lynx d’Europe.
 
La biodiversité est en péril dans le monde entier en grande partie à cause de l’action de l’Humanité sur les milieux naturels et par conséquent sur l’habitat des animaux. L’urgence climatique et environnementale, est là, nous devons réagir ensemble pour limiter les dégâts.
Peinture – Aquarelle Winsor et Newton Extra Fine – Papier : 350g/m² – Format : 50x70cm

 

J’ai représenté en peinture le Lynx d’Europe (lynx lynx), une femelle et son petit. Il existe quatre espèces distinctes : le Lynx du Canada (Lynx canadensis), le Lynx boréal (Lynx lynx), le Lynx pardelle (Lynx pardinus) et le Lynx roux (Lynx rufus). Le Lynx d’Europe est reconnaissable à sa fourrure tachetée, ses oreilles ornées de « pinceaux » noirs qui lui permettent de capter la direction du vent. Il a de longs poils le long des joues qui forment une collerette. Il chasse majoritairement le matin et à la tombée du jour, en effet, il voit parfaitement dans l’obscurité et a une excellente ouïe.

Il est important de s’intéresser et de comprendre l’évolution des populations de Lynx, de sa presque disparition d’Europe à son retour. Cela illustre bien la fragilité de la survie des espèces et l’importance de maintenir les efforts entrepris depuis plusieurs décennies dans la préservation des espèces menacées. Au XVe siècle, le lynx boréal était partout en France, en plaine comme en montagne. Puis le déboisement, la diminution des populations de ses proies et la chasse l’ont cantonné dans les massifs montagneux. Au milieu du XVIIe siècle, le lynx disparaît des Vosges. À la fin du XIXe siècle, il s’éteint du Jura et du massif Central. Le félin résiste un peu plus longtemps dans les Alpes (1928) et dans les Pyrénées (1917). Au début des années 1970, depuis la Suisse toute proche où une vingtaine de lynx a été relâchée, l’espèce fait son retour sur le versant français du Jura. Dès lors, elle va progressivement coloniser l’ensemble des secteurs forestiers favorables du massif du Jura. La réintroduction du lynx dans les Vosges débute en 1983. En Espagne, le Lynx pardelle est actuellement en « danger critique d’extinction » (source IUCN). Un programme d’élevage du Lynx pardelle a été décidé en urgence en juin 2003, pour fournir un peu d’alimentation et protéger les naissances pour in fine les réintroduire dans leur milieu naturel.

❗La menace majeure du Lynx Boréal est la déforestation puisque qu’il vit principalement dans la forêt. Le lynx continue en outre d’être chassé pour sa fourrure, dont le commerce reste difficile à contrôler.
 

Vous pouvez retrouver ici mon portfolio sur la faune

Sources : Parc Animalier d’Auvergne, WWF et ferus.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *