Aller au contenu

Annelise Ara, artiste-peintre, connue sous le nom Earthlightened, développe son travail sur la notion du grand paysage au travers de l’aquarelle. Cette technique lui permet d’être au plus proche de sa sensibilité et de ses émotions.

Son travail artistique trouve son inspiration dans la nature auvergnate autour de plusieurs thématiques comme : la faune, la botanique, les paysages et l’architecture. Son diplôme d’architecte, son travail au sein de son atelier d’illustrations d’art et ses engagements militants sont des ressources pour mieux percevoir la beauté et la fragilité de notre monde et saisir ce qui passe souvent inaperçu.
Des valeurs fortes l’ont poussée à s’engager en tant que militante sur les problématiques liées au climat, à l’environnement et à la justice sociale ; elle développe ainsi son activité professionnelle et artistique en corrélation avec les valeurs qui la portent.

L‘arpentage du paysage m’a permis d’affiner mon approche et mon regard et de proposer un travail immersif dans un monde fait de différentes atmosphères.

Mon travail se pose entre l’abstrait et le figuratif pour permettre à tout le monde de s’approprier l’œuvre au travers de son propre imaginaire. Il reflète une réflexion sur le paysage.

Pour cela j’ai toujours exploré différents types de médiums (aquarelle, dessin, calligraphie, photographie…). Au fil des ans, mon œuvre artistique a continuellement progressé et s’est développée pour devenir un subtil mélange entre : des techniques traditionnelles, de peinture et de dessin. Je travaille actuellement l’aquarelle : la beauté des transparences, des pigments, le travail avec l’eau et le papier me permettent d’être spontanée et libre dans ma pratique. J’utilise une palette de couleurs restreinte pour expérimenter toutes les variations possibles et étudier l’association et la complémentarité des pigments entre eux.

Née et installée à Clermont-Ferrand, la relation qu’entretient la ville avec son territoire et tout particulièrement son grand paysage m’a toujours interpellée.

Il s’agit d’étudier et d’approfondir l’expérience du site comme ressource d’invention et de création en montrant la valeur de l’expérimentation in situ. L‘arpentage du paysage m’a permis d’affiner mon approche et mon regard et de proposer un travail immersif dans un monde fait de différentes atmosphères.

Fascinée par le mouvement du brouillard et de la brume dans le paysage, j’en peins la vision que j’en ai. Je travaille à l’instinct et à l’inspiration, cette démarche me permet de mettre en lumière un détail (la lumière, les couleurs, les textures, les ambiances et les émotions). Je cherche à retranscrire l’esprit des lieux pour faire rêver et s’évader l’esprit.

La création de cet univers poétique permet de raconter des histoires pour enchanter le quotidien. Il s’agit ici de retourner aux sources, de se reconnecter avec l’essence même du quotidien, et de la saisir dans sa forme la plus pure et la plus spontanée.

.